Épidémie Covid-19 : L’humour comme Échappatoire

Un ennemi invisible, implacable et destructeur a envahi nos vies. La peur, le stress, les craintes d’un avenir incertain nous accompagnent désormais. Doit-on accepter cela comme une fatalité ? Non, car la nature humaine est bien faite et recherche toujours une soupape de décompression. L’humour en est une. Nous ne rirons jamais de voir quelqu’un glisser sur une peau de banane qui se rattrape à une branche… sauf si elle casse ! Alors, pourquoi et comment s’amuser face au Covid-19 ? Voici ici quelques clés.

Rire et Covid-19 | Un peu de légèreté face à l’angoisse

« C’est bien la première fois qu’un truc made in China dure aussi longtemps !* » qui n’a pas lu ou entendu ce genre de blague au sujet de la pandémie ? Faire de l’humour alors que rien n’est vraiment drôle peut vous paraître insensé. Cependant, nombre de spécialistes reconnaissent que s’amuser aiderait à surmonter les épreuves les plus difficiles. Et apportent également de nombreux bienfaits.

C’est bon pour la santé

Le journaliste Norman Cousins, atteint de spondylarthrite ankylosante, l’a prouvé en se soignant principalement en visionnant des films drôles. Mais une bonne rigolade permet aussi de :

  • faire baisser la pression artérielle ;
  • sécréter des endorphines contre le stress ;
  • renforcer le système immunitaire ;
  • solliciter de nombreux muscles ;
  • masser l’abdomen pour faciliter la digestion ;
  • diminuer la douleur
  • faire maigrir !

Cela permet de prendre du recul

« Mieux vaut en rire, qu’en pleurer », dit l’adage. Rire permet en effet de dédramatiser et de relativiser face aux épreuves. La venue des clowns en service de pédiatrie à l’hôpital aide les petits patients et petites patientes à oublier un peu leur maladie. Et puis la sécrétion de cette bonne hormone du bonheur (endorphine) diminue leur douleur. Qui n’a jamais imaginé son boss dans une situation cocasse pour se détendre avant un entretien ? Ou bien piqué un fou rire dans un contexte gênant ? La facétie permet d’opposer une émotion à une autre, et de se distancier par rapport au problème, mais sans le minimiser. Par exemple, dans le cas d’une dispute entre 2 personnes, une pointe d’humour dédramatise souvent la problématique.

Aide à garder un lien social

Ces échanges intensifs de contenus humoristiques pendant cette épidémie en sont la preuve. Las de raconter chaque jour sa (même) journée à son « groupe whatsapp famille », on lui envoie des blagues. Idem pour les amis. Avoir de l’humour est aussi quelque chose de recherché, notamment dans les milieux professionnels où cela apporte une cohésion dans les équipes. En effet, les personnes drôles attirent souvent la sympathie et il n’y a rien de plus communicatif qu’un bon fou rire ! Un véritable langage universel qui peut tisser un vrai lien social.

Pandémie | Comment l’affronter avec Humour ?

Faire rire les gens en cette période semble vital tant les blagues se multiplient un peu partout. La plaisanterie permet de transformer la réalité en la voyant autrement. Alors, suivons l’exemple de ces humoristes en tout genre révélés par le confinement :

  • Moquons-nous de nos habitudes bouleversées, de notre peur du manque qui a si bien été mis à l’honneur avec les pâtes et le papier toilette ;
  • Continuons à nous lancer des défis incroyables par vidéo ;
  • Jouons de l’humour noir, mais en le maniant avec précaution pour éviter de blesser ou de déraper. On ne raille pas le malade, mais celui qui a peur d’être contaminé et qui sort habillé en astronaute pour promener son chien ! ou celle qui se passe du gel désinfectant, après avoir salué son ami… à dix mètres !
  • Utilisons les parodies pour diffuser (et faire adopter) des messages importants. Qui n’a pas compris comment bien se laver les mains, après avoir vu des tas de versions détournées de ce geste simple ?
  • Tirons-en des idées pour nos futures fêtes ! Il est à parier que de nombreux accessoires d’Halloween s’inspireront de cette période : le masque sous toutes ces formes ou la chevelure de la belle-mère après 2,5 mois sans coiffeur !
  • Inventons des Corona cakes ou aperivirus comme en Italie !

Bref, si ce n’est ni sur la couleur de peau, ni sur le genre ou l’orientation sexuelle, ni sur l’appartenance ethnique, il est possible de rire de beaucoup de choses. Cet exutoire nous ramène à l’essentiel.

Espérons que nos soignants et soignantes, au front, ont pu eux aussi, trouver des petites occasions pour s’amuser.

Allez, on s’inscrit à un cours de rigolothérapie ?

ARTICLES SIMILAIRES

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES DERNIERS ARTICLES

Sécurisez votre intérieur avec la caméra Foscam

Avec tous les cas de vandalisme qu’il y a actuellement, vous pensez de plus en plus à renforcer la sécurité de votre habitation ? Sachez...

Trading Bourse : comment devenir un bon trader ?

Dans le monde des finances, il est très bien connu. Mais pour la plupart des personnes, le trader est un professionnel encore bien méconnu....

Quels sont les avantages des bijoux en pierres naturelles ?

On adore les bijoux en pierres naturelles pour leur esthétisme, mais peu d’entre nous savent que ces pierres ont beaucoup de vertus sur notre...