Stickers réfléchissants : comment les poser sur son casque ?

En Europe, le concept de bande réfléchissante pour casque est devenu pour tout conducteur de moto, une norme à ne pas enfreindre. En effet, c’est une règle de loi qui vise à assurer pour tous les autres usagers de la route, la visibilité des motards même la nuit tombée. Cette même loi renseigne sur la manière dont les bandes réfléchissantes doivent être mises. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet.

Comment équiper son casque de bandes réfléchissantes ?

Comme précédemment énoncé, un casque de moto doit formellement être pourvu d’autocollants réfléchissants pour être reconnu en France comme étant conforme à la législation. Ces stickers sont censés signaler la présence d’un motard que ce soit par l’avant, l’arrière, la gauche ou la droite.

Pour cela, on doit retrouver une bande réfléchissante casque :

  • à l’avant, que ce soit au niveau du front ou de la mentonnière ;
  • à l’arrière, bien en évidence ;
  • sur les côtés, à gauche et à droite.

Chacun de ces autocollants doit faire au minimum une superficie de 18 cm2, pouvant au besoin contenir un rectangle d’au moins 2 cm (soit 20 mm) ou un cercle d’environ 4 cm (équivaut à 40 mm) de diamètre. Si vous vous rendez dans un magasin pour l’achat de votre sticker, le responsable est appelé à vous l’installer. Vous pouvez tout de même faire le choix de le faire vous-même.

À défaut du standard gris et blanc de bande réfléchissante pour casque qui est disposé dans la boite du casque lors de l’achat, vous pouvez vous en procurer d’autres à vos goûts. Retrouvez donc dans notre catalogue, plus d’une bande réfléchissante pour votre casque selon votre préférence.

Quels sont les risques en cas d’infraction à la règle ?

Premièrement, vous pariez sur votre sécurité en ne disposant pas d’un casque conforme pouvant signaler votre présence sur la route, un accident peut bien vite survenir. Deuxièmement, il est de toute évidence que vous encourez une sanction dès lors que vous sortez du cadre de la réglementation publique. Selon la loi, une absence de bande réfléchissante pour casque définit un casque non homologué. Et un casque non homologué est une infraction de classe 4 au Code de la route. Vous risquez donc à coup sûr, une amende convenue à 135 € (pouvant être minorée à 90 € ou majorée à 375 €) et un retrait de trois points sur votre permis de conduire.

Mais surtout, sachez que le cas d’un casque non homologué est désormais considéré comme une infraction pouvant faire acte de procès-verbal à la volée ou de vidéo-verbalisation. Même si rares sont les fois où les forces de l’ordre de la sécurité routière y ont recours dans ce genre de cas, vous n’en êtes pas moins exposé.

Il est de toute importance de rappeler que cette règle compte en France pour tous les conducteurs de véhicule à deux roues, que vous soyez français ou étrangers. Suivez donc toutes les règles de sécurité routière et vous pourrez circuler en toute liberté. Les auto-collants pour casque sont importants car prévus par la législation.

ARTICLES SIMILAIRES

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES DERNIERS ARTICLES

Stress et troubles nerveux, comment lutter naturellement ?

Nous vivons dans un monde de plus en plus stressant et propice aux troubles nerveux. Heureusement, il existe de nombreux traitements pouvant soulager le...

Stickers réfléchissants : comment les poser sur son casque ?

En Europe, le concept de bande réfléchissante pour casque est devenu pour tout conducteur de moto, une norme à ne pas enfreindre. En effet,...

Quand faire appel à un notaire pour une succession ?

La succession est l’ensemble des biens, des droits et des actions qui appartenaient au défunt et dont les éléments qui la composent reviennent aux...